play_arrow
person_remove
DIRECT : -

#DD2022, étape 19, Castelnau-Magnoac > Cahors

Taillé pour un barousprinter

Cette fois, les montagnes et les sommets en tout genre, des Belles Filles sur une Planche à la Croix de Fer et au Galibier, en passant par l’Aubisque et Hautacam seront bel et bien derrière la course. Après les ultimes cimes de ces derniers jours, simple- ment deux côtelettes de 4ème catégorie ont été posée sur l’étape. Pas le moindre relief significatif à se mettre sous la dent et, sur les routes du Gers et du Tarn-et-Garonne, le peloton risque bien de rouler à vive allure, à moins qu’il ne décide à l’inverse de musarder, se préservant pour le dernier contre-la-montre à venir. Une belle occasion dans cette dernière hypothèse pour un groupe détaché en mal de victoire. N’ou- blions pas que l’arrivée sera jugée en légère montée, après quelques petites bosses dans les derniers kilomètres qui pourraient avantager un groupe solitaire Echappée aboutie des baroudeurs ou peloton groupé à l’arrivée, Radio Tour devrait quoi qu’il en soit commencer la journée par cette « accéléra- tion immédiate d’un coureur », qui crépite presque chaque jour aux abords du Km 0. Dès le départ inédit de Castelnau-Magnoac, à 302 mètres d’altitude (point culminant de l’étape), les coureurs quitteront immédiatement les Hautes-Pyrénées en direction du Nord, sur des routes en très faible pente descendante. Passage à Auch, pour boucler le dernier sprint intermédiaire du Tour avant celui des Champs-Elysées. Le milieu d’étape sera un tantinet plus bosselé, mais sans difficulté majeure entre Gers et Tarn- et-Garonne. Quelques maigres points à collecter au km 136, en haut de la côte de la Cité médiévale de Lauzerte (2 km à 6,2 %) et la course entrera au pays du canard sous toutes ses formes, le Lot. La deuxième et dernière bosse répertoriée de la journée, la côte de Saint-Daunès, au km 153 (1,6 km à 6,3 %) pourrait révéler les premiers indices sur le final désormais à 35 km. Le dernier kilomètre, juste après la flamme rouge, se fera en légère montée, une aubaine pour les spectateurs de Cahors qui profiteront d’une arrivée un peu moins rapide que sur le plat. Avec la fin des reliefs, les équipiers des Départements de France retrouveront les configurations de la plaine, avec leur lot d’aménagements routiers et urbains diffi- ciles à protéger. Retour en force et en pagaille des giratoires (une petite quaran- taine), des îlots directionnels (33) et des ralentisseurs (20). Et attention au dernier, dans Cahors, à 2500 mètres de la ligne. Le relief plus que modéré du jour n’imposera probablement que très peu de balayages dans les descentes. Bien souvent, la plaine sonne l’heure de fermeture de la chasse au gravillon !

Suivez la Route du Tour en direct avec les Départements de France ! #CaRoule et tous les jours sur RadioCycloTour
@ADepartementsF 
@le_tour_des_departements
@departements


Voir toutes les news