play_arrow
person_remove
DIRECT : -

#DD2022, étape 13, Le Bourg d’Oisans > Saint-Etienne

Retour du maillot vert à Saint-Etienne

A force de grimper depuis quelques jours tout ce qui dépasse le niveau de la mer de plus 500 mètres, on en oublierait presque que l’Hexagone ne se compose pas unique- ment de cols à gravir et de montagnes à dompter. Retrouver un relief moins torturé et des vallons à la place des vallées ne pourra que satisfaire, au moins pour un temps, le plus grand nombre. Côté coureurs, passer des cimes hors catégories aux côte- lettes plus modestes limitera la casse et les abandons et redonnera enfin quelques couleurs aux fêlés du maillot vert. Côté suiveurs, la gestion des lacets et des virages entraînant chez certains une cinétose aiguë inversement proportionnelle à l’état des stocks de Mercalm et de Nautamine, la mise en pause du toboggan permettra d’aborder la deuxième moitié de l’épreuve sans sac à vomi dans les portières. Il n’y aura guère que les équipiers des Départements de France à décidément préférer les bosses à plaine. Et pour cause. Là-haut, la fraîcheur relative de juillet limite les routes qui fondent au soleil et les ressuages toujours délicats à traiter. Il n’y a plus qu’à se recentrer sur l’essentiel : la traque au gravillon dans les descentes. Quant aux point durs, giratoires, chicanes,

il font florès dans les vallées, mais restent heureusement assez diffus en altitude. Entre Le Bourg d’Oisans et Saint-Etienne, retour en force de ces aménagements pour empêcheur de tourner en rond. 400 panneaux à poser sur l’étape pour traiter 200 points dangereux. Record de ce Tour 2022 ! Un danger par kilomètre…

Après une trentaine de bornes de descente depuis le départ, la course franchira tran- quillement la côte de Brié (3ème catégorie, 2,4 km à 6,9 %) au km 30, pour filer vers le col de Parménie, au km 79, seule véritable difficulté du jour, classée en 2ème catégorie (5,1 km à 6,6 %). Sur un tracé un peu plus montueux, la course s’orientera vers la vallée du Rhône, où le fleuve sera franchi à Vienne. Au km 149, la dernière côte réper- toriée se dressera devant la course, une 3ème catégorie de 6,6 km à 4,5 %, celle de Saint-Romain-en-Gal. A 40 bornes du final, il faudra commencer à organiser le sprint, sur une des rares étapes à faire la part belle aux spécialistes de l’exercice. Mais attention aux derniers kilomètres dans l’agglomération. Les routes y sont parfois piégeuses, entre aménagements urbains et revêtements souvent gras. Une fois les deux derniers virages négociés aux abords de la flamme rouge, le sprint sera lancé pour une arrivée traditionnelle au pays des Verts, face au chaudon de Geoffroy Guichard. De quoi changer les idées des supporters de l’ASSE

Suivez la Route du Tour en direct avec les Départements de France ! #CaRoule et tous les jours sur RadioCycloTour
@ADepartementsF 
@le_tour_des_departements
@departements


Voir toutes les news